Méditation sur le souffle : inspiration, expiration.

July 12, 2019

Ce court article est un exemple de pratique de méditation d'abord publié sur mon compte Instagram.

 

Une méditation classique, qui nous apprend à focaliser sur l’inspiration et l’expiration.

 

Installez-vous confortablement, en tailleur, sur une chaise, ou allongé. En tailleur, pensez à vos jambes comme à un socle, vos fondations, sur lesquelles vous êtes ancré. Sur une chaise, vos pieds sont écartés de la largeur de vos hanches ; vos pieds sont ancrés sur le sol. Allongé, vos bras et vos jambes sont légèrement écartés de l’axe central de votre corps, les paumes vers le ciel, les pieds tombent sur le côté.

Assis, le menton est légèrement penché vers le buste, le dos est droit, sans être raide, les épaules sont détendues et tombent légèrement en avant, les bras sont ballants, les coudes légèrement pliés, les mains posées sur les genoux, ou entre les cuisses. Allongé, l’axe central du corps est droit, les côtés droit et gauche sont symétriques.

 

Fermez les yeux, prenez 5 respirations profondes, en percevant l’air qui entre dans vos narines, emplit votre buste et votre abdomen, qui se gonfle, et ressort en sens inverse. Puis laissez votre souffle revenir à son rythme naturel. Percevez simplement votre respiration telle qu’elle est, sans essayer de la contrôler. Respirez, et prenez-en conscience.

 

Si votre respiration s’accélère pendant la méditation, ce n’est pas grave, cela arrive. Accompagnez votre souffle en disant mentalement « inspiration » « expiration » pour trouver votre rythme.

 

Choisissez la région où votre souffle est le plus perceptible, narines, buste ou abdomen, et concentrez doucement votre attention dessus. Ecoutez vos sensations. Que ressentez-vous ? Peut-être une sensation de froid ou de chaud, des picotements, un noeud, des vibrations, une tension etc.

 

Des pensées ou des émotions vont survenir pendant la méditation. C'est normal, nous sommes des êtres de pensées et d'émotions, la méditation ne vise pas à les supprimer, mais 

Restez concentré sur votre respiration, et laissez-les passer. Ne les chassez pas, ne les analysez pas, revenez simplement sur l’attention au souffle. Le moment où vous prenez conscience de ce qui vous a distrait est l’occasion de vous débarrasser de vos comportements habituels : cette fois, ne vous jugez pas, ne vous reprochez pas votre faiblesse, votre manque de discipline, de compétence… Profitez-en pour apprendre à lâcher-prise, ne vous jugez pas, et concentrez-vous à nouveau sur le souffle.

Revenez au souffle, vous commencez à maîtriser votre esprit, tout en douceur.

A force de petits pas, nous changeons.

 

Cendrine Escallier

www.academiedemeditation.com

 

Pour plus d'informations sur la pratique de la méditation, lisez cet article :

https://www.academiedemeditation.com/single-post/2019/04/25/Comment-mediter-chez-vous

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Ecouter "Mort et renaissance du moi" (yoga nidra méditation guidée)

October 6, 2018

1/1
Please reload

Posts Récents